La légende Persée et Médusa

Persée, fils de Zeus et de Danaé, s’est retrouvé acculé à empêcher sa mère d’épouser le tyran Polydecte.
En effet, celui-ci, épris de Danaé, invita tous les nobles à lui rapporter un cheval. Afin d’éviter le mariage de sa mère et par provocation, Persée se mit au défi de lui rappporter la tête d’une des trois Gorgones –monstres redoutables à la chevelure de serpents-, la Gorgone Méduse.

Mais qui est cette fameuse Méduse ?
Méduse est une femme incroyablement belle et dont l’atout principal est sa chevelure. Méduse ose prétendre au sein même du temple de la déesse Athéna que sa beauté est bien supérieure à celle de la déesse Athéna. Cette dernière irritée, lui jette une malédiction terrible : Méduse aura le pouvoir de changer en pierre tous ceux qui croisaient son regard.
Pour réaliser ce défi, Persée est aidé par sa sœur, Athéna, il choisit Méduse, unique gorgone mortelle. Il se munit d’un bouclier poli comme un miroir qui lui permit de voir le reflet de Méduse sans la regarder et lui trancha la tête.

Le pouvoir du corail rouge puise ses origines dans ce mythe. La tête de Méduse resta sur la plage et son sang en s’écoulant dans la mer, se transforma en une substance dure de couleur rouge vif. Celle-ci peupla bientôt les fonds marins et notamment les rochers.

Persée se servit de la tête de Méduse pour pétrifier Polydecte et sauver sa mère du mariage.

Il remit la tête de Méduse à Athéna qui la plaça sur un bouclier pour pétrifier ses ennemis.

Athéna, reconnaissante, offrit à cette substance rouge de nombreux pouvoirs : elle protège les os, les dents, améliore la circulation, atténue les douleurs, stimule l’odorat, protège les enfants pendant leur croissance, limite les carences en calcium…

Les Grecs l’appelèrent korallion et les Romains corallium, noms très proches de l’appelation actuelle.

Notre collection de bijoux “Médusa” est née ainsi et fait référence à cette légende. Les bijoux de cette collection sont très bruts, moins travaillés, pour ceux et celles qui préfèrent le Corail à l’état naturel.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp